Frimousse le chat : le chat ferrovipate !

Faire un fond de décor.

Accueil site

Retour vers trucs et astuces

Voici les trois planches qui constituent mon diorama.
La première mesure 1,30m de long, la seconde 1,10m et la troisième 1,50.
Dans la suite de cette page je vais tenter d'expliquer comment je suis parvenu à ce résultat. En fait je vais montrer comment utiliser deux logiciels gratuits.
Je ne sais absolument pas dessiner sauf le dessin industriel que j'ai pratiqué dans mes années de lycée technique où j'excellais. Il faut reconnaître que ce sujet n'est pratiquement jamais traité dans nos revues où sur nos blogs. En ce début d'année j'envoyais un courriel à la rédaction de RMF, et j'ignore si mes vœux ont étés exaucés ou s'il s'agit d'un hasard de calendrier mais page 46 de leur N° 610 de Mai 2016 le sujet a été légèrement abordé dans un article de deux pages, article qui m'a donné l'impulsion de départ. Grand merci à RMF.
Dans la vraie vie les voies de chemins de fer sont tracées dans un diorama existant. Chez nous les ferrovipates nous pensons souvent à la fin de notre ouvrage au fond de décor. On peut en trouver des tous prêts dans le commerce, comme chez Régions et Compagnie qui ne sont pas

forcément à la dimension de notre ouvrage, ou alors il faudrait concevoir notre réseau en fonction du diorama acheté.
Pour ma part ce premier diorama qui mesure 3,20m sur 40cm de haut, m'a posé deux casse-tête à savoir un angle toujours difficile à meubler (dans la vraie vie il n'y en a pas) et une ligne qui n'est pas horizontale montant vers le tunnel. Nous sommes à la sortie de la gare côté sud, sur notre gauche nous devinons le triage et devant la place libre recevra une zone industrielle. Par conséquent nous sommes en zone urbaine et nous allons sortir de la ville pour découvrir la campagne. Pour ceux que cela intéresse : vers la philosophie de mon projet et plan.
Dessous en images les étapes de la construction.

Avant de commencer quelques généralités.
Il faut considérer un ordinateur comme une sale bête pleine de vis. Cette machine connaît une multitude de façons de l'utiliser pour parvenir à un résultat donné. Une règle d'or pour éviter les plantages (bug) ne jamais prêter son ordinateur. Autre désagrément les notices des produits informatiques sont rédigées hélas par des anglophones qui sont des grands professionnels mais qui ignorent toute pédagogie. Bref aujourd'hui les notices des appareils électroniques sont rédigées en charabia. Cela fait plus de 20 ans que je pratique, je ne suis pas un pro, j'ai appris sur le tas et par tâtonnements. Pas la peine d'acheter un engin hyper-sophistiqué, ces machines se démodent trop vite. Actuellement j'utilise un portable Toshiba acheté 400 € il y a trois ans dans la grande distribution. Il était fourni avec Windows 8 et il a muté tout seul vers 10 la semaine dernière.
L'imprimante. A la limite son choix est plus important que le PC. Si vous souhaitez en acheter une, la grande distribution propose des machines au format de papier A4 à tous les prix et avec toutes les options. Produit à éviter : la feuille de papier est trop petite. Pour 150€ minimum on peut acquérir une imprimante A3 A3+ qui permet d'imprimer sur des feuilles de papier deux fois plus grandes. Important : comme vous allez utiliser beaucoup d'encre de couleur choisissez une machine à 4 cartouches minimum. Pour vos essais utilisez du papier bas de gamme, pour votre tirage définitif du papier Canson pour le dessin. J'utilise une imprimante Canon IX 5000 qui a dépassé son dixième anniversaire.
Les logiciels. Mon montage est fait avec Open Office, suite de bureau équivalente à Microsoft Word mais gratuite. Mes images et photos sont trafiquées avec Paint, logiciel gratuit fourni avec l'ordi. Eventuellement j'utilise le logiciel de photo Adobe photoshop (logiciel payant à usage hyper compliqué et notice en charabia) pour dimensionner mes photos et les mettre au format Web si elles sont destinées à ce site ou au blog de RMF.
Open Office.
Quand vous l'ouvrez vous tombez sur cet écran. Choisir l'option dessin.
Comme vous allez probablement travailler en plusieurs fois, les fois suivante la flèche permet d'atteindre les derniers documents utilisés.
Une fois votre page vierge ouverte, clic droit dessus pour obtenir l'option page,
puis clic gauche sur paramétrer la page

L'écran suivant apparaît.
Dans les options renseigner :
  • 1 Renseigner utilisateur qui permet de renseigner les mesures de votre choix.
  • 2 La largeur (longueur) de votre élément de diorama. 1,5m est déjà important et va générer un fichier très lourd. Fichier lourd = risque de bugs.
  • 3 La hauteur de votre diorama.45 cm maxi avec une imprimante A3.
  • 4 Cochez toujours paysage.
  • 5 Régler vos marges sur 1 cm.
Puis OK.
Votre page vierge est prête à recevoir votre œuvre. Pensez à enregistrer votre page sous un nom à votre convenance. Open Office enregistre automatiquement toutes les dix minutes environ, mais pensez à enregistrer à chaque fois qu'un ajout est fait. Faites aussi une sauvegarde pour pouvoir redémarrer en cas de bugs.

Image 3 :
Constatez la dimension de la feuille de travail, peu importe l'imprimante pour l'instant. Nous en parlerons tout à la fin.
Les différentes commandes que j'utilise.
  • 1 Fichier > Exporter, permet de transformer votre dessin en image, attention au format BMP. Nous travaillons aux formats BMP et PNG. Le JPG est utile pour l'Internet.

  • 2 Affichage, cocher toutes les commandes dont nous avons besoin.

  • 3 Insérer > image, permet de récupérer une image ou une photo. Cette action peut aussi se faire avec la fonction copier/coller.

  • 4 Outils > Pipette, permet de rendre une partie d'image transparente.

  • 5 Epaisseur du trait, fonctionne de 10 en 10 mais on peut afficher 0.5 ou 0.3 etc...

  • 6 Couleur du trait.

  • 7 Annuler la dernière opération, même si enregistrement : ré-enregistrez ensuite.

  • 8 Dessiner un trait.

  • 9 Dessiner un carré ou un rectangle.

  • 10 Dessiner un cercle.

  • 11 dessiner une forme autre que le carré ou le cercle. Clic gauche pour découvrir les formes prévues.

  • 12 Le zoom...qui dans certains cas disparaît et revient dés qu'on dessine.

Il existe d'autres fonctions, et comme je l'ai expliqué au début avec un ordinateur il existe plusieurs façons d'obtenir un même résultat.
Autres fonctions utiles. Nous allons dessiner une forme : un rectangle puis clic droit sur cette forme, nous obtenons au choix ligne ou remplissage,
Autres fonctions utiles. Nous allons dessiner une forme : un rectangle puis clic droit sur cette forme, nous obtenons ce menu.
  • 1 Ligne, en fait ce sont les réglages du trait de cadre.

  • 2 Remplissage, c'est la couleur de la forme.

  • 3 Organiser, est une aide à l'empilement des formes. Il vient un moment où cette fonction ne répond plus pour cause de trop d'empilements : l'ordi perd la tête. Dans ce cas plan B : utiliser la fonction copier/coller. A chaque fois que vous utilisez cette fonction votre forme se trouve en haut de la pile.

  • 4 Position et taille. Si vous devez déplacer provisoirement un objet (par exemple le mettre hors dessin pour insérer autre chose), il peut être utile d'en connaître avant sa position sur votre feuille ainsi que sa dimension. Vous en prenez note et ensuite il vous suffit de renseigner de nouveau ces données et tout rentre dans l'ordre.

Clic gauche sur ligne et ce tableau apparaît.
Ce qui est intéressant c'est que depuis cette boite de dialogue on peut supprimer le cadre de l'objet dessiné.
La plus part du temps en dessin les cadres sont inutiles.

A partir de là on peut fabriquer une couleur de son choix.
  • Cas 1. Avec éditer je choisis ma couleur, puis je la baptise et je l'enregistre

  • Cas 2 Avec un logiciel gratuit tel que La boite à couleurs je choisis ma couleur ou avec la pipette je recopie la couleur choisie sur une photo ou image puis je renseigne la partie encadrée.

  • Cas 3 Avec un logiciel gratuit tel que http://pictaculous.com/ vous pouvez déterminer en langage HTLM les couleurs d'une photo ou d'un dessin. Ensuite vous convertissez le code de la couleur qui vous intéresse avec La boite à couleurs puis renseignez l'encadré de la boite de dialogue d'Open Office .

Boite de dialogue de la boite à couleurs.
 
 
Bitmaps. Cette boite à dialogue permet d'obtenir des couleurs ou motifs qui ne sont pas unies.
Exemple : la toiture de ce bâtiment est un fichier Bitmap. J'ai téléchargé une toiture qui me convenait via Google. Avec Paint j'en fait un fichier image à ma convenance. Avec la commande importer j'ai récupéré cette image que j'ai transformé en Bitmap.
Cette fonction est très importante. Elle permet de faire des crépis, des pelouses, tout une multitude de textures pour remplir vos formes.

 

Paint :
Paint est un logiciel fourni avec la plus part des ordinateurs qui permet de dessiner, de modifier des images ou photo, de les couper et de les assembler. Avec Paint il aussi possible de changer des couleurs.
Les différentes fonctions :
  • 1 sert à coller une image ou une photo depuis Google, depuis vos fichier, depuis Open Office. On peut aussi utiliser la fonction ouvrir dans fichier.
  • 2 Sélectionner permet une sélection (clic gauche depuis l'angle en haut à gauche) encadré en pointillés sur l'image. Cette sélection permet soit de rogner (se débarrasser de ce qui est inutile), soit de faire pivoter, soit de copier. Pour copier : clic droit sur la sélection. On peut copier et recoller dans Open Office.
  • 3 Au choix le crayon pour tracer des contours, le sceau pour remplir une surface par une couleur, la pipette pour sélectionner une couleur.
  • 4 Choix de formes que l'on peut remplir avec le sceau si avant de tracer on clique sur remplissage. Très utile pour préparer des images ou photos transparentes.
  • 5 Règle la taille des trait du crayon et des formes. Eventuellement des pinceaux mais je ne m'en sert pas.
  • 6 Choix des couleurs, ou fabrication de sa couleur, ou importation d'une couleur : même fonction que dans Open Office.
  • 7 Annulation de la ou les opérations précédentes ; même fonction que dans Open Office.
  • 8 Le zoom. Parfois il faut zoomer au maximum, nous verrons dans les travaux pratiques.

 

Travaux pratiques.
Nous venons de faire connaissance des principales fonctions de ces deux logiciels, nous allons pouvoir travailler.
Comme cette page commence à devenir longue, je vais rédiger une page par exercice. Ce ne sont que des exemples pour vous faire voir comment je m'y prends. Chacun est libre d'imaginer son décor, et pour ceux qui savent dessiner, ils peuvent ensuite scanner leur dessin et l'intégrer comme fichier image dans leur diorama. Pour ma part étant à la Guadeloupe, ma matière première vient de Google. Ceux qui veulent faire de l'atmosphère peuvent le dimanche aller en famille prendre des photos autour de chez eux. Tout est question d'imagination. Bon courage.
Maintenant nous allons passer aux travaux pratiques, nous allons créer un diorama à titre d'exemple. La suite est divisée en six sections à lire dans l'ordre. Chaque section explique une opération différente.
Au travail.

Juin 2016