Frimousse le chat : le chat ferrovipate !

Construire une verrière sur base Jouef et quais.

 

Bien qu'actuellement inachevé, la construction de cet ensemble à commencé il y a environ dix ans. Comme on le voit sur la photo la toiture à été sinistrée (dégâts des eaux) avant mon déménagement pour la Guadeloupe. J'ai choisi une toiture en tuiles pour éviter que tout soit gris et dans la vrais vie il existe des verrières couvertes de tuiles comme par exemple Capdenac dans l'Aveyron.

Je tenais absolument à posséder une verrière et dans un réseau précédant avec une gare de passage à 3 voies à quai j'avais jumelé deux verrières Jouef.

Une parenthèse pour remercier JOUEF Champagnole qui avait eu la lumineuse idée de s'intéresser aux bâtiments ferroviaires de chez nous et c'est extrêmement dommage que des financiers aient tout détruit. Hornby devrait se poser la question de remettre au goût du jour ces références Jouef même si les moules sont à refaire. Au tarif des constructions Chinoises et en absence de concurrence il y a forcément de l'argent à gagner pour cette grande industrie.

Deuxième réseau 5 voies à quai soit quatre verrières Jouef à jumeler. Des modélistes de grands talents comme Monsieur Jacques le Plat ( réseau Ferbach ) ont réalisés cette assemblage avec grande réussite mais pour faire différent j'ai entrepris de construire ma propre verrière sur base Jouef.

1) Les dimensions. J'ai pensé mon affaire en fonction des critères suivants :

  • Respecter la géométrie de Jouef.
  • Au minimum 3 voitures + 1 machine abritée. Certaines voitures font 30cm de long.
  • Visibilité de l'intérieur ce qui s'explique par la partie commune avec les voies en impasse et les larges ouvertures du plafond.
  • Homogénéité esthétique de l'ensemble : ne pas être plus large que long, ne pas être trop haut par rapport au BV et ne pas être trop court par rapport à la longueur totale des quais.

1.1 Puisqu'ils servent de support la hauteur est celle des poteaux de Jouef soit 7 cm, ce qui fait un peu bas pour la caténaire.

1.2 La largeur est libre. Pour ma part comme souvent dans la vraie vie le quai côté BV est plus large que les autres, 8.5 cm et 6 cm pour ma part j'arrive à une largeur totale à l'axe des poteaux de 32.5 cm. Cette largeur permet de déterminer en fonction de l'esthétique la hauteur du faîtage de la toiture soit une flèche de 10 cm pour les triangles de façade.

1.3 La longueur. Jouef a espacé ses poteaux de 5 cm avec un déport de 2.5 cm à chaque extrémité dans le but de jumelage. Donc la longueur de cet ouvrage ne peut être qu'un multiple de 5 Pour ma part 130 cm qui se décomposent de la façon suivante : BV 65 65 cm, bâtiment annexe 15 cm, espace entre BV et annexe 5 cm et le reste pour les voies en impasse.

2) La construction. L'ossature métallique est constituée de profilés laiton que j'ai acheté chez Weber métaux à Paris. J'ai consommé du I de 5 x 5, du U de 5 x 3, du T de 3 x 3 et du rond de 1.5 mm.

2.1 Les façades. Sur un contreplaqué de 10 mm j'ai tracé de la pièce é réaliser. Ensuite j'ai coupé dans le I les trois côtés du triangle que j'ai soudé. Pour immobiliser ces pièces des clous ont étés plantés dans le contreplaqué de sorte que tout soit immobile. Ensuite j'ai coupé les tiges rondes qui toujours immobilisées par des clous ont été soudées à leur tour.

2.2 Comme à l'époque je ne pensais pas à rédiger ce site je n'ai aucune photo de mes travaux. recement j'ai construit avec la même méthode un dessus pour mon pont Jouef ref 670 dont j'ai perdu les deux pièces supérieures.

2.2.1 Prendre une chute de contreplaqué de 10 minimum et tracer dessus la pièce à construire.

2.2.2

Sur le tracé je dispose les pièces à souder que j'immobilise solidement avec de petits clous.

2.2.3 Ensuite je verse aux emplacements des soudures du décapant, puis soudure après soudure je chauffe avec le chalumeau et dépose de la soudure aux points les plus chauds. Pas de panique le contreplaqué va brûler un peu.

Résultat avant peinture

 
2.3 Fin de la parenthèse. Enuite j'ai soudé toutes les barres centrales, puis j'ai collé avec de la colle silicone genre "flexotuile" les pièces issues de la verrière Jouef qui reçoivent les poteaux. Puis le tout à été peint en gris.

2.4 La toiture est en contreplaqué de 3mm. La face intérieure a été rayée de façon grossière pour imiter les planches puis peinte en brun. L'extérieur est recouvert des planches imitant les tuiles mécaniques Ref Mat 001 de chez Régions et compagnies. Le vitrage et en plexiglas et pour imiter les supports de vitre j'ai imprimé en noir un papier adhésif pour faire de grandes étiquettes que j'ai découpé en bandes que j'ai collé sur le plexi.

3 La mise en place.

3.1 Construction des quais.

 

 

 

 

Vu l'impressionnante longueur de quai dont j'ai besoin, il a été hors de question d'utiliser ceux du commerce. Alors j'ai fabriqué mes quais à la demande. Dans l'ordre :

  • tout le long de la voie j'ai collé cloué du carrelets de 5 x 15 que l'on trouve dans tous les magasins de bricolage. Avant j'ai peint en gris béton le côté visible de la baguette.
  • Dans de la baguette en pin de 5 x 3 avec une lame de scie à métaux j'ai gravé tous les centimètres environ des entailles imitant les joints des pierres du bord de quai. Puis j'ai collé cloué mes baguettes le long de la voie en m'aidant d'une voiture pour calculer la distance rail quai au plus juste.
  • en suite j'ai mis en place les descentes des passages souterrain. Comme c'est la première fois que je construit un tel réseau, je constate qu'a chaque étape un problème se pose. Mes quais font 5cm de large comme ceux de Jouef et il me faut 11 descentes. Dans le commerce deux industriels proposent des descentes. Régieon et compagnies Ref GAR004 qui sont trop chères pour moi (27€ la paire) et très belles et Peco REF LK7 à 8€ la paire équipée d'une rambarde très rustique. Ces deux modelés font a peu prés la même largeur soit 3cm ce qui fait beaucoup pour des quais de 5. Alors mon conseil : calculez bien vos affaires avant ce que je n'ai pas fait. Mais des quais plus larges m'auraient obligé d'avoir une table plus large. Ma table fait 1.10m de large pour 11 voies parallèles ce qui est un grand maximum pour atteindre le bord extrême. Autre problème, j'ai acheté sur E Bay 500 personnages chinois à l'échelle HO pour meubler mes quais mais il s'avère que soit ils sont trop petits, soit les rambardes Peco sont trop hautes.
  • Et pour terminer j'ai rempli mes quais avec du ciment colle pour carrelage. Ce ciment immobilise les descentes et sa couleur grise a un rendu qui me satisfait. Ensuite il peut se percer à la demande pour toute implantation comme lampadaire, signalisation...

3.2

Ensuite implantation des poteaux Jouef ainsi que des pièces en en plastique transparent imitant le vitrage. D'origine la verrière Jouef qui était jumelable à l'infini présentait un porte à faux à chaque extrémité. Pour corriger ce défaut j'ai réalisé 4 piliers en bois de section de 1 cm/2. Ces Bien sur pas de poteau à l'emplacement du BV que j'ai réalisé en carton plume suivant la géométrie Jouef.

3.3 Fin de l'histoire : il ne reste plus qu'a poser la toiture sur les poteaux ce qui vu la longueur est un peu délicat.

4 Les heurtoirs sont en plâtre moulé puis peints en gris béton. La traverse est en bois. Les lanternes sont en bois percé dans les deux sens où j'ai introduit un Led rouge immobilisé avec de l'Araldite. Les Leds sont alimentés par la voie : Dcc oblige.

 

Le 20 juillet 2014.